L'entreprise Marius Auda

L'entreprise familiale de Marius Auda est spécialisée dans le maraîchage depuis les années 60.
La maîtrise totale de la production offre à sa gamme de produits un approvisionnement constant et une qualité optimale.


En plus de bénéficier d'un climat clément tout au long de l'année, la région niçoise profite d'une terre d'exception.
Côté culture, chez Marius Auda, on mêle volontiers les traditions paysannes aux nouvelles technologies.
A l'écoute d'une demande pointue de notre clientèle, nous avons développé une gamme complète de conditionnement d'herbes aromatiques fraîches, de jeunes pousses de salades et de fleurs comestibles en 1ère et 4ème gamme.
Les produits Marius Auda bénéficient d'une garantie gustative, d'un suivi assidu des cultures, les produits sont contrôlés et tracés à chaque stade de processus.

Chaque étape de production étant contrôlée, les produits Marius Auda atteignent une qualité optimale ainsi qu'une durée de vie comprise entre 9 et 14 jours à compter de leur conditionnement.

Saveur et fraîcheur garanties.

L'itinéraire d'une plante gatée ...

Quand Marius AUDA est venu s'installer dans la basse Vallée du Var en 1936, il a commencé par élever des vaches et livrer le lait frais du matin directement dans les appartements de Nice.

Dans les années 60, l'exploitation quitte l'élevage pour le maraîchage.
Rapidement, afin de mieux protéger les cultures durant l'hiver, les frères Auda construisent des serres. La volonté de l'entreprise a toujours été de fournir des produits de qualité, frais et sains.
Dès les années 80, le fait de produire sous serre, permet de limiter les pesticides et de pouvoir tester la lutte intégrée ; une serre est même dédiée à l'élevage de ces petits insectes qui vont attaquer les ravageurs des cultures. Cette nouvelle démarche impose de limiter l'utilisation de traitements conventionnels, qui tuent tous les insectes, les nuisibles aussi bien que les utiles.

Depuis 4 ans, l'exploitation a adopté un nouveau mode cultural, afin de fournir des produits toujours plus propres.
La lutte intégrée est toujours largement utilisée, mais aujourd'hui nous ne produisons plus nos insectes, nous les achetons auprès de firmes spécialisées, qui en fournissent un grand nombre et qui investissent en recherche pour lutter contre les nouveaux nuisibles qui arrivent chaque année dans nos pays.
L'été nous pratiquons la solarisation. C'est une méthode alternative de désinfection des sols pour lutter contre les mauvaises herbes et les champignons pathogènes. Le sol est arrosé, puis couvert de plastique. Le soleil fait monter la température du sol jusqu'à 80°C pour détruire les graines et les germes.
En intersaison, nous semons de l'engrais vert (sorgho, sarrasin, avoine ...) qui permet au sol de se reposer et de s'aérer.
L'utilisation des purins d'ortie, de prêle ou de fougère, nous permet de renforcer nos végétaux qui sont alors moins sensibles aux maladies et aux insectes.

Toutes ces nouvelles techniques, nous ont également permis de limiter les apports d'engrais, car la vie microbienne du sol est de nouveau très active.
Quand, malgré tout, nos plantes sont malades, nous utilisons des huiles essentielles pour les soigner et des produits utilisés en culture biologique.
Quand nos herbes ou fleurs sont en grave danger, nous pouvons avoir recours à des pesticides. En cela, nous ne produisons pas des produits bio. Toutes nos actions sont enregistrées, et à tout moment nous pouvons vous fournir nos historiques de culture.

Nous sommes dans une démarche d'agriculture raisonnée et durable. Cela permet de fournir des produits sains, mais à des coûts inférieurs à ceux des produits bio.

Marius Auda

Terre et famille : c'est sous ce double signe d'appartenance et de fidélité qu'on peut placer l'histoire et expliquer le succès de l'entreprise Marius Auda, exemple achevé d’une série de mutations réussies par trois générations unies dans la même noblesse.
Elle est passée de l'élevage aux fruitiers, au maraîchage, puis à la culture des salades (le vrai mesclun), herbes et fleurs comestibles, adoptées par la grande distribution et la non moins grande restauration.
Marius Auda emploie une cinquantaine de personnes dans un département dédaigneux envers l'agriculture et représente un modèle de dynamisme rassurant et le prototype d'une écoagriculture à construire.

PAYS D'AZUR, TERRE D'ENTREPRENEURS
Jacques BRUYAS - Edition GILLETTA, décembre 2009